Err

Benriach 12 ans 12 ans 2007 Peated Sherry PX The Little Big Book 56.2%

Benriach
(Code: 56661)
En Stock
Single Malt Whisky, Ecosse / Speyside, Très Tourbé,70cl
149,00 €
2000g
  1. C’est en 1972 que la distillerie Benriach a commencé à produire pour la première fois un single malt tourbé. Ses aires de maltage furent fermées en 1998. Cependant, depuis 2013, elle a recommencé de manière très sporadique à malter une partie de son orge. S’il fallait définir d’un seul mot cette version qui affiche un taux de phénols de 35 ppm, ce serait incontestablement « élégant » : de son distillat d’une pureté d’expression inouïe tout d’abord, en passant par son fruité d’une très grande complexité ensuite jusqu’à sa tourbe qui reste toujours empreinte d’un profond raffinement et ce jusque dans les notes d’hydrocarbures qu’elle révèle. Magnifique.
  2. Couleur : jaune doré soutenu.
    Nez : fin, frais. Une tourbe à la fois racinaire, saline et huileuse prodigue beaucoup de nuances au premier nez. À l’aération, elle se pare de tonalités laiteuses (coco), fruitées (pomme, ananas), florales (muguet) et torréfiées (café). Progressivement, de la cire d’abeille, du miel d’acacia et des noix fraîches recouvrent les papilles. A cet instant précis, la palette aromatique évoque un single malt emblématique du Sud Est de l’île d’Islay.
    Bouche : à la fois vive et onctueuse. La même tourbe huileuse et terreuse anime une attaque de bouche extrêmement fine. Très exotique (passion, mangue), celle-ci se révèle également chocolatée. En milieu de bouche, des notes d’olives noires, de lard fumé et de saumon fumé accentuent le caractère terreux et maritime de ce Benriach. Des fleurs capiteuses (genêt, mimosa, iris) ponctuent de belle manière la toute fin de bouche.
    Finale : longue, gourmande. En entame de finale, de la suie enrobe le palais. Celle-ci transporte avec elle de légères particules d’hydrocarbures (gasoil). Il est à signaler que l’orge maltée tient désormais un rôle prépondérant dans le développement de la palette gustative. En rétro-olfaction, sa belle amertume met en exergue des notes herbacées (sauge, cerfeuil, laurier), fruitées (mirabelle, reine-claude), végétales (paille) et réglissées. En plus d’être huileux, poissonneux et animal (viande des Grisons), le verre vide évoque de manière très explicite la racine de gentiane.