Err

Caroni 23 ans 1996 The Last 61.9%

Caroni
(Code: 56483)
En Stock
Rhum De Melasse, Guyane Britannique, 70cl
490,00 €
2000g
  1. Dernier embouteillage provenant de l’important stock découvert par Luca Gargano le 9 décembre 2004, cette version, composée uniquement de « heavy » rhums, est le fruit de l’assemblage de 24 fûts. Dans un premier temps, elle a vieilli jusqu’en 2008 sur l’archipel de Trinité-et-Tobago avant de poursuivre sa maturation en Guyana entre 2008 et 2019. Durant ces vingt-trois années, la part des anges a atteint 85 %. Pour mesurer toute la splendeur de ce Caroni, il faut, longtemps après, inhaler les extraits secs qui émanent du verre vide. D’une richesse et d’une complexité exceptionnelles, ceux-ci constituent la quatrième étape d’une dégustation qui nous emmène jusqu’au bout de la nuit.
  2. Couleur : cuivre orangé.
    Nez : puissant, riche. D’emblée, le premier nez laisse admirer un tableau représentant des oranges déposées sur de l’asphalte. De plus en plus goudronnée, la palette aromatique est saturée de notes minérales (basalte, manganèse, schiste). Progressivement, quelques fruits exotiques (passion, mangue), de la gelée de pomme et du chocolat noir émergent d’un océan de lave liquide. Dans le lointain, on aperçoit des gousses de vanille, des citrons et des poires confites.
    Bouche : complexe, aérien. Délicieusement exotique (passion, mangue), l’attaque en bouche devient très rapidement terpénique et phénolique (bitume, gasoil, terre). Archétype de Caroni, le milieu de bouche est tour à tour minéral, fruité (citron, orange), torréfié (café), végétal (tabac à pipe) et floral (giroflée). Par la suite, des confitures (marmelade, figues) et de nouvelles fleurs (jasmin, pétunia) apportent beaucoup de liant à la fin de bouche.
    Finale : longue, très affirmée. Sans se départir d’une minéralité qui constitue en réalité sa colonne vertébrale, l’entame de la finale procure la sensation de fumer un cigare délicatement épicé. Soudain, une magnifique note de banane mûre s’approprie l’intégralité de la palette gustative. En rétro-olfaction, des fruits de la passion s’entremêlent avec du miel de tilleul et de la fleur d’oranger. Très dense, le verre vide est mentholé, minéral, herbacé (sarriette, thym, origan), chocolaté et torréfié (café).